Congrès 2023 à Vannes

XIXe Congrès de psychothérapies de groupes

Enfants, adolescents, adultes

"Jouer, commenter, interpréter : Pluralités des interventions dans les groupes thérapeutiques"

 

Vannes les 16 et 17 juin 2023 

 

Argument

Les interventions dans les groupes sont complexes et varient du simple commentaire à une interprétation des processus inconscients.

Au-delà de ces différents niveaux, elles posent de nombreuses questions aux thérapeutes.

-Il est possible de décrire quatre dimensions qui structurent les groupes : espace psychique personnel, les réactions affectives entre les membres, le vécu de l’ensemble du groupe et enfin les liens avec ce qui est hors-groupe.

Faut-il choisir une de ces dimensions, en fonction du moment du groupe, ou intervenir sur les liens qui entremêlent ces différents niveaux ? Par exemple interpréter les niveaux groupaux transpsychiques et intrapsychiques par l’intermédiaire de la fonction phorique (comment la problématique individuelle entre en résonance avec la nécessité groupale) ou bien comprendre les variations et en interpréter une seule en fonction de la progression du groupe.

Ces interventions portent sur les différents transferts : sur le thérapeute, entre les membres, sur le groupe et sur l’institution.   

-La visée du groupe doit être prise en compte : apprentissage, éducatif, ou bien thérapeutique, ainsi que la formation du praticien.

-Quelle forme donner à ces interventions : gestualité (se lever, se déplacer, dessiner sur le tableau ou une feuille…), commentaire, récit -éventuellement émotionnel- de ce qu’il se passe, jeu, mise en scène ou interprétation des fantasmes sous-jacents, qui concernent les transferts ?

N’oublions pas toutes ces contre-attitudes qui nous échappent : expressions humoristiques, remarques, mouvements qui témoignent de notre colère, notre crainte, notre lassitude, allant parfois jusqu’à des interdictions tout aussi impérieuses que nécessaires.

L’ensemble de ces éléments nécessite une vision clinique et théorique qui détermine le choix des interventions.

Ces questions montrent la difficulté d’être thérapeute en groupe, d’où la nécessité d’avoir vécu pour soi-même une expérience de groupe, accompagnée d’une formation spécifique ; formation pour reconnaître les différents espaces psychiques, leurs dynamiques et les transferts mobilisés.  

Au cours de ce congrès nous partagerons ces différentes interrogations, autour d’expériences cliniques et d’approches théoriques.